La résistance éprouvée des boîtes d’archives lors d’un incendie

C’est une histoire, qui aurait pu se terminer de manière beaucoup plus dramatique, que notre société spécialisée dans les boîtes d’archives vient récemment de vivre. En effet, dans la nuit du jeudi 23 avril au vendredi 24 avril 2020, aux alentours d’1 h du matin, un incendie s’est déclaré dans un dépôt mitoyen de nos locaux administratifs et commerciaux, dans la zone d’activité de Saint-Pierre au Chaffaut. Pendant plus de 3h, les pompiers ont lutté pour l’éteindre et ont fini par y arriver. Mais durant leur intervention, pour combattre le feu, ils ont dû pénétrer dans nos bureaux … qui ont donc subi des dommages. Si les conséquences sont moins lourdes pour nous que pour notre voisin, nous avons tout de même eu des dégâts, sur nos données informatiques notamment. Mais rien du côté de nos boîtes d’archives ! Ainsi, les documents conservés à l’intérieur ont été sauvés des flammes … et surtout de l’eau !

Des bureaux davantage inondés que ravagés par le feu

L’incendie a été déclaré dans l’entreprise mitoyenne de nos bureaux. Mais pour intervenir, les pompiers ont dû ouvrir un passage entre les deux bâtiments. Ils ont cassé des volets et fenêtres ainsi que deux de nos portes pour accéder au dépôt qui était incendié et éteindre le feu. Et en ouvrant ce passage, les flammes, la chaleur, la suie et les cendres ont envahi nos locaux. Et pour les protéger et empêcher la propagation du feu, ils ont inondé nos bureaux. Finalement, le feu en lui-même n’a pas causé d’importants dégâts dans notre société. Mais ce n’est pas le cas de la chaleur et la suie, et surtout de l’eau ! Notre matériel informatique n’a guère apprécié par exemple. Fort heureusement, nos boîtes d’archives ont fait preuve d’une plus grande résistance.

Des données informatiques perdues mais des documents en papier sauvés !

Si nous n’avons jamais douté de la qualité de nos boîtes d’archives, cette histoire nous permet de prouver qu’elles résistent bien à de fortes chaleurs et surtout, à l’humidité ! Et qu’elles assurent parfaitement la protection des documents qu’elles contiennent. Ainsi, nous n’avons pas de pertes à signaler de ce côté-là, ce qui est plutôt une bonne nouvelle ! Et un bon point pour nos boîtes qui ont passé, avec succès, l’épreuve du feu ! En revanche, on ne peut pas en dire autant de notre matériel informatique… Cependant, nous avons pu récupérer nos données via notre serveur, donc la casse a été limitée. Et si pour l’instant, l’origine de l’incendie n’est pas connue, il se pourrait qu’elle soit criminelle d’après l’expertise de la gendarmerie. En attendant, nos bureaux sont inutilisables … ce qui tombe plutôt bien puisque nous sommes toujours en confinement !